6 astuces pour économiser à l’épicerie en vue de la rentrée

Avec la hausse des prix des aliments et les multiples dépenses qu’impliquent la rentrée scolaire ou le retour au travail, on avait envie de vous proposer nos meilleurs trucs pour réduire le coût de votre panier d’épicerie tout en favorisant des repas savoureux, nutritifs et pas compliqués!


1. Optez pour les produits de saison et faites des réserves!

Septembre est un mois d’abondance de produits frais, profitez des marchés de saison pour faire le plein de produits d’ici! Cuisinez-les, congelez-les ou faites-en des conserves pour des produits locaux à l’année! Retrouvez le calendrier de fruits et légumes en saison juste ici.


2. Favorisez les épiceries et magasins à grande surface

Sélectionner judicieusement l’endroit où faire nos courses peut définitivement alléger la facture d’épicerie. Optez pour les bannières comme Maxi, Super C ou Walmart et sélectionnez les endroits visités en fonction des spéciaux de la semaine. Acheter les formats économiques et les marques maison est souvent gagnant sur le plan économique. Gardez l’œil ouvert, les items à la hauteur des yeux sont souvent plus dispendieux que ceux en hauteur ou vers le bas des étalages!


3. Planifiez!

La planification des repas est une très bonne façon d’économiser, car cela nous permet de mieux structurer nos achats et d’y aller à l’essentiel. On peut choisir nos recettes en fonction des spéciaux de la semaine et en sélectionner quelques-unes qui regroupent les mêmes ingrédients pour éviter le gaspillage. Planifiez quelques repas, mais prévoyez également quelques repas touskis pour passer les restes. Que ce soit des restants de légumes, de grains, de féculents ou encore de protéines animales ou végétales, faites aller votre créativité et réinventez-les en une omelette touski, un riz frit touski, des quesadillas, des wraps, des salades ou des bols repas touskis!


4. Évitez le gaspillage alimentaire

Qui dit gaspillage alimentaire dit inévitablement pertes financières. Une meilleure gestion et planification sont les clés du succès pour éviter de jeter à la poubelle à la fois nos aliments et notre argent! Voici donc quelques trucs pratiques pour réduire les pertes alimentaires :


  • Maximiser la conservation des aliments. Informez-vous sur les meilleures pratiques et assurez-vous de placer les aliments aux endroits les plus judicieux pour maximiser leur fraîcheur et leur durée de vie. Par exemple, conserver ses pommes de terre dans un endroit sec et humide prolongera leur durée de vie comparativement au réfrigérateur. Mettre les petits fruits dans des contenants hermétiques au retour de l’épicerie peut également offrir une meilleure conservation. Déposer un essuie-tout au fond du bac à salade aide à absorber l’eau et maximiser la fraîcheur de cette dernière sur une plus longue période.


  • CUISINEZ! Lorsque vos aliments commencent à être moins frais, n’hésitez pas à les ajouter à des recettes ou à les congeler pour une utilisation future. Faites des compotes, des confitures ou des smoothies avec les fruits et légumes flétris. Conservez vos restants de légumes, de riz cuit, de pâtes cuites et de protéines dans un contenant hermétique au congélateur et lorsque celui-ci est rempli, faites-en une soupe repas! Conservez également vos retailles de légumes pour faire un délicieux bouillon maison. Vous pouvez également conserver au congélateur différents aliments dont de petites quantités sont requises pour différentes recettes comme de la pâte de tomate, des jaunes ou des blancs d’œufs, du lait de coco ou encore des légumineuses cuites. Portez toutefois une attention à votre rotation d’aliments au congélateur et évitez de le surcharger pour perdre le fil de ce qu’il contient. Prévoyez des repas « congélo » quelques fois par mois pour libérer de l’espace!


5. Soyez créatifs et utilisez ce que vous avez sous la main!

On peut souvent remplacer un ingrédient par un autre dans une recette sans trop en affecter le goût. Évitez d’acheter des ingrédients spécifiques qui risquent de rester dans le réfrigérateur ou le garde-manger après avoir cuisiné une seule recette. N’hésitez pas à substituer les épices ou aromates pour d’autres que vous avez sous la main qui ont un profil de saveurs similaire. Par exemple, un oignon peut facilement être remplacé par une échalote française, des oignons verts, de la ciboulette ou de la poudre d’oignon! N’hésitez pas à faire des recherches sur le web lorsqu’un ingrédient est manquant, vous pourriez être surpris des alternatives proposées!

6. Faites vos collations maison

C’est bien connu, cuisiner est souvent bien plus avantageux sur le plan économique que d’acheter les options du commerce. Bien que les portions individuelles soient parfois de bons dépanneurs pour les collations, c’est à la fois gagnant pour notre santé et pour notre porte-feuille d’opter pour des collations faites maison. Parmi les différentes options possibles, on retrouve notamment des boules d’énergie, des barres tendres, des pains ou des muffins, des mélanges de noix, fruits séchés et céréales, des compotes ou encore du granola. On vous propose ci-dessous plusieurs délicieuses recettes de collations qui sauront vous donner l’énergie nécessaire pour accomplir vos tâches quotidiennes:



Vous l’aurez remarqué, la majorité de nos trucs se résument à cuisiner davantage à la maison. Toutefois, nous savons que le temps, l’envie et la motivation de cuisiner à la maison ne sont pas toujours de la partie, c’est pourquoi on vous encourage à impliquer votre entourage. Que ce soit votre conjoint(e), vos enfants, votre coloc avec qui vous partagez vos repas, impliquez-les dans le processus de recherche et de préparation des repas et de collations: brainstormez et feuilletez vos livres de recettes ensemble pour en trouver qui plairont à tout le monde. Cela permettra de varier le menu et de donner l’opportunité à vos proches de s’impliquer! Cuisinez en famille ou avec un(e) ami(e) pour réduire le temps de préparation des repas et pour vous motiver à cuisiner à la maison. Doublez les recettes cuisinées et n’hésitez pas à faire des échanges et à partager avec vos proches!



Changer nos habitudes de consommation peut s’avérer difficile lorsqu’on essaie trop de choses d’un seul coup. La clé est donc d’y aller une étape à la fois, en commençant avec ce qui est plus réaliste pour soi et en ajoutant de petits défis supplémentaires une fois l’habitude bien intégrée à la routine.



36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout